dimanche , 19 mai 2024
Accueil » Innovation » Un article à propos de M.Rachid Yazami chercheur dans le domaine des batteries
Un article à propos de M.Rachid Yazami chercheur dans le domaine des batteries

Un article à propos de M.Rachid Yazami chercheur dans le domaine des batteries

Les smartphones évoluent sans cesse y compris au niveau des batteries. L’autonomie est un des domaines dans lesquels les terminaux mobiles ont le plus progressé ces dernières années. Les smartphones récents sont équipés de composants électroniques de plus en plus économes et de batteries aux capacités toujours plus importantes. Tous ces progrès permettant à nos terminaux magiques de réaliser des tâches très complexes avec moins de consommation en énergie.

Dans les premiers smartphones on retrouve les batteries NiCd (Nickel-Cadium) et NiMH (nickel-hydrure). Elles devaient être déchargées régulièrement jusqu’à un certain seuil pour être à nouveau rechargées sinon l’accumulateur ne pouvait plus se décharger comme à l’origine (effet mémoire). Notons que Les batteries NiCd ou Nickel-Cadium sont en fait les types de batteries les plus anciens que nous avons toujours utilisées. Les batteries NiCd sont encore largement utilisées car elles sont relativement moins chères par rapport à leurs homologues plus récents. Quant aux batteries nickel-hydrure métallique ou NiMH sont considérées comme des versions améliorées par rapport aux batteries NiCd. Les batteries NiMH ont généralement une capacité plus élevée et durent généralement plus longtemps. Par contre les batteries NiMH présentent certains inconvénients bien qu’elles soient plus puissantes. Elles sont assez sensibles aux conditions météorologiques extrêmes et ne sont pas aussi durables et résistantes que la plupart des autres batteries.

Rachid Yazami avec Ahmed Khaouja à Casa.

Bien que ces batteries NiCd et NiMH soient peu chères à produire, elles ont été remplacées par les batteries lithium-ion (Li-ion) : ces dernières sont plus performantes avec une capacité bien supérieure, se déchargent moins rapidement et moins sensible à l’effet mémoire. C’est dans ce domaine des batteries lithium-ion (Li-ion) que M. Azami Rachid a excellé dans un premier temps. Notons que les batteries lithium-ion ont été commercialisées pour la première fois par 

Sony en 1991. La batterie lithium-ion occupe aujourd’hui une place prédominante sur le marché de l’électronique portable. Donc ce sont les japonais qui sont à l’origine de l’invention de la batterie lithium-ion. 

Le prix Nobel de chimie 2019 a été attribué aux innovateurs de la batterie lithium-ion : le Japonais Akia Yoshino, l’Anglais Stanley Whittingham et l’Americain John Goodenough.

L’un des problèmes rencontré dans les batteries d’une manière générale est le temps de recharge, qui peut dépasser souvent une heure. M. Yazami a travaillé durement pour réduire ce temps. Il a ainsi développé une solution, baptisée la Volta-métrie non linéaire (NLV), pour éviter ce problème et recharger les batteries en moins de 15 minutes. 

Le Professeur Yazami a souligné que la Volta-métrie non linéaire, une technologie basée sur l’intelligence artificielle permet de charger rapidement les batteries tout en augmentant leur capacité de 10 à 15 pc. Cette solution permet de minimiser grandement le temps de recharge. 

Sa méthode consiste à appliquer une série de courants non linéaires, ce qui permet d’adapter la tension à l’état de la batterie pour que celle-ci ne chauffe pas et puisse s’auto-refroidir. 

  1. Yazami a aussi travaillé sur une méthode de détection des courts-circuits dans les batteries des smartphones et autres batteries d’appareils. Cette nouvelle méthode permet d’anticiper les courts-circuits pour éviter les explosions et les incendies. Il a précisé lors du séminaire consacré à l’intelligence artificielle tenu à Casa le 26 juillet 2023 à l’hôtel Mogador, que la technique dite de l’entropy » permet, grâce à l’intelligence artificielle, de réunir le maximum d’informations sur les anomalies constatées lors de la recharge de la batterie, ce qui permet, grâce aux applications Big Data, de prévenir tout risque d’incident.

 Bibliographie de Rachid Yazami : 

Rachid Yazami est un physico-chimiste marocain.  C’est un physicien et électro chimiste marocain travaillant principalement dans le domaine des batteries au lithium et au fluor. Il est l’inventeur en 1980 de l’anode en graphite utilisée dans plus de 95 % des batteries rechargeables au lithium-ion y compris dans nos smartphones. En 2014, il remporte le prix de Charles Stark Draper de l’Académie nationale américaine d’ingénierie. Rachid Yazami est né le 16 avril 1953 à Fès. Il est aussi l’inventeur en 2006 de la batterie à « ion fluorure » (fluoride ion battery, « FIB »). Rachid Yazami compte plus de 250 publications scientifiques et technologiques ainsi que plus de 150 brevets d’invention. 

Par Youssef Diop.

LTE.ma 2024 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH