mardi , 31 janvier 2023
Accueil » Editorial

Editorial

Tout d’abord, toute l’équipe de LTE magazine s’associe à moi pour vous souhaiter, chers lecteurs et chers partenaires, nos meilleurs vœux pour la nouvelle année 2023 : de la santé, du bonheur et de la réalisation personnelle et professionnelle.

 Dans le monde métavers, conçu à partir de plusieurs technologies, chaque usager aura son avatar, une sorte de « moi » donc une identité numérique, c’est-à-dire, un personnage imaginaire qu’il choisira pour le représenter dans ce lieu virtuel. Rappelons au passage, que le mot « métavers » est constitué de « méta » qui signifie transcendant et de « vers » dont le sens est « tourner » et qui a produit plusieurs mots dont univers, conversation et bien d’autres encore…

La révolution de métavers ou du web 3.0 se résume au fait que nous ne nous contenterons pas, comme habituellement, de regarder l’écran de nos ordinateurs, mais nous serons, en plus, complètement en immersion dans l’internet via des casques.

Même si les vrais réseaux métavers sont, pour l’instant, au stade de développement, plusieurs secteurs s’y précipitent déjà pour y investir car, pensent-ils, le métavers constitue un nouvel Eldorado à conquérir. Et des marques s’y sont déjà mises, comme l’enseigne « Carrefour » qui a récemment organisé, virtuellement, des entretiens d’embauche via la plateforme Sandbox.

Toutes les grandes firmes américaines de l’industrie des TICs convoitent ces nouveaux marchés du métavers ; les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) ainsi que leurs homologues chinois, les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) sont à pied d’œuvre pour conquérir un marché qui émerge à peine. Chaque géant, américain ou chinois, veut s’accaparer une bonne part dans ce grand business très prometteur, puisque les pronostics de Bloomberg Intelligence octroient à cette toute nouvelle activité un Chiffre d’Affaires supérieur à 800 milliards de dollars d’ici 2024.

Pour que le métavers fonctionne convenablement au niveau mondial, il est nécessaire de mettre en œuvre une normalisation des différents processus. Le métavers nécessitera aussi des traitements informatiques puissants et du matériel électronique sophistiqué. Intel, par exemple, estime que le métavers exige d’augmenter par 1000 la puissance de calcul des ordinateurs actuels. D’ici-là l’informatique quantique ne sera pas certainement prête à grande échelle !

Le métavers aura, entre autres avantages, la possibilité d’offrir des formations à distance d’une qualité telle qu’on aura de la difficulté à distinguer le virtuel du présentiel. D’autre part, à cause de leurs casques, les utilisateurs de métavers vont devoir maîtriser l’espace géométrique où ils opèrent. Ce sera le grand défi des « métaverseurs » pour ne pas accentuer le nombre d’accidents dont les statistiques commencent à pointer des risques graves et réels. Sans négliger quelques aspects psychologiques de cette nouvelle révolution, tel que l’attachement à son « moi » numérique et la préférence du monde virtuel au détriment du réel et du vivre en société. Déjà, plusieurs études évoquent la possibilité de voir les usagers s’attacher d’une manière irrationnelle à leur avatar, comme cela est arrivé à cette journaliste, du Times britannique, qui a passé plusieurs heures sur une plateforme métavers, et qui conclut que le métavers semble encourager des comportements antisociaux. L’autre inconvénient, qui n’est pas négligeable et qui fera l’objet du prochain numéro de Lte magazine, est l’impact environnemental du métavers. Bref, la technologie du métavers semble en route et bien engagée, sauf si les fournitures des éléments électroniques nécessaires aux réseaux métavers se voient entravées aussi par la crise actuelle que connait la chaîne mondiale d’approvisionnement des composants électroniques.

Ce dossier sera donc simple et complet à commencer par ce premier article qui traite du métavers en sept points et qui aidera à mieux comprendre tout ce qui relève de cette nouvelle technologie. Également seront proposées quelques applications attendues du métavers.

Ensuite, le volet juridique sera présenté comme une nécessité de la régulation du monde du métavers, et enfin, ce dossier sera clôturé par l’entretien réalisé avec X. Guillaume, expert dans le domaine du métavers chez Digitevent en France.

Dans la tribune libre, Ata-ilah Khaouja vous propose un article : « Le virtuel entre la nature de toujours et la culture du jour ».

Enfin et comme à chaque fois, d’autres lectures pertinentes vous attendent dans les autres rubriques notamment dans « évènements » et « médiathèque ».

Ahmed Khaouja expert de l’UIT et directeur de Lte magazine.

LTE.ma 2023 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH