dimanche , 16 mai 2021
Accueil » Evénements

Evénements

1-SAMENA a organisé à Dubai (EAU) le sommet annuel des dirigeants télécoms dans la zone mena le 8 avril 2021 :

SAMENA a organisé le sommet annuel des dirigeants télécoms dans la zone mena le 8 avril 2021, en collaboration avec Huawei Middle East et avec le patronage de l’autorité de régulation des télécoms (TDRA) des Emirats Arabes Unis. Ce sommet s’est tenu sous le thème «Promouvoir la croissance économique numérique de la politique à la réalité». Ce Sommet des dirigeants 2021 a servi d’une plate-forme aux décideurs clés dans plusieurs domaines, alors que de nouveaux horizons de croissance et de progrès sont explorés pour les entreprises. Plusieurs présidents et PDG du secteur privé, des décideurs et des régulateurs de plusieurs zones géographiques, ainsi que des dirigeants et des entités du monde entier axés sur l’institutionnalisation et la promotion de la collaboration intersectorielle ont participé à ce grand sommet. Suite à l’invitation de Samena, M. Ahmed Khaouja a participé à ce sommet des leaders des télécoms et du numérique le 8 avril 2021.

2-L’Agence Nationale de Réglementation (ANRT) a organisé un Atelier sur «la mutualisation et le développement des infrastructures du très haut débit au Maroc» le 22 avril 2022 :

L’ANRT a organisé, le 22 avril 2021, en partenariat avec la Banque Mondiale et la Société Financière Internationale, un atelier, sous forme de webinaire, sur «la mutualisation et le développement des infrastructures du très haut débit au Maroc». En plus des trois opérateurs nationaux ont assisté aussi à cet atelier des acteurs nationaux comme (ONCF, ONEE, LYDEC, …).

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Note d’Orientations Générales pour le développement du secteur des télécommunications à horizon 2023 (NOG-2023).

Cet atelier a contribué à enrichir le débat et les échanges entre les acteurs nationaux sur le très haut débit (THD). Il a permis de sensibiliser l’ensemble des acteurs potentiels du secteur sur les enjeux liés au développement du très haut débit et à la mutualisation des infrastructures, de faire un tour d’horizon des approches mises en place dans différents pays pour favoriser la mutualisation, en présentant les meilleures pratiques et comprendre les prérequis nécessaires ayant conduit à leurs succès. L’atelier a abordé, dans sa 1ère partie, les enjeux des THD (fixe et mobile) en prenant connaissance de différents exemples de co-financement d’infrastructures de télécommunications. Dans sa 2ème partie, l’atelier a passé en revue les expériences d’acteurs nationaux et internationaux (Irlande, France,…) qui ont fait l’objet d’échanges entre les participants. Ainsi, outre les opérateurs nationaux globaux des télécommunications qui déploient leur stratégie de développement du THD, certains autres acteurs nationaux (ONCF, ONEE, LYDEC, …) ont pris part à l’atelier pour présenter leurs visions par rapport à leurs rôles potentiels en tant qu’exploitants d’infrastructures alternatives dans le développement du THD au Maroc. Voir Communiqué de presse du

23 avril 2021 sur le site www.anrt.ma.

3-Session d’information ADD au profit des start-ups marocaines:

L’Agence de Développement du Digital (ADD) a organisé, en collaboration avec le Technopark le Mercredi 10 Février 2021 à Casablanca, une session d’information hybride à destination des start-ups. L’Office des Changes a également pris part à cette session d’information, notamment sur le volet concernant les opérations de Change pour les start-ups. Cette rencontre était l’occasion de présenter le rôle de l’ADD et ses services au profit de l’Ecosystème national des start-ups, notamment :

  • Le label “JEI” Jeune Entreprise Innovante qui permet à l’entreprise de bénéficier d’une carte de paiement internationale permettant de réaliser les opérations d’achat en devises avec un plafond de 500 000 DH par année civile.

  • La présentation de l’étude réalisée en amont sur l’Ecosystème des start-ups au Maroc.

  • La plateforme StartupHubMaroc qui vise à répondre, de manière progressive, aux doléances exprimées par les start-ups marocaines.

4-Un cluster MMC (Moroccan Medical & Biomedical Cluster) a été officiellement labellisé en juillet 2020 au Maroc.

Le cluster MMC (Moroccan Medical & Biomedical Cluster) a été officiellement labellisé en juillet 2020. Actuellement le cluster est dans l’attente de la signature d’un contrat avec les membres du cluster. La signature de ce contrat est conditionnée par l’identification des projets sur lesquels les membres devront. Ce cluster vient d’être crée  afin d’orienter l’industrie marocaine vers la production de produits et équipements de substitution aux importations et ce en relation avec la crise dela pandémie du Covid19. Ces importations sont évaluées à 34 milliards de DH par an. C’est dans ce contexte que le ministère du commerce , de l’industrie et la nouvelle économie numérique et verte a soutenu le forum MedTech. Forum organisé  par le Cluster électronique, mécatronique et mécanique du Maroc (CE3M) le 4 novembre 2020, aux côtés de la Coopération technique allemande (GIZ – Tahil Al Moukawalat III), et en partenariat avec Maroc PME, la CCG, l’Université Mohammed V de Rabat, l’association R&D Maroc, Anima, The Next Society, le réseau des compétences marocaines des États-Unis, Industrie du Maroc et d’autres acteurs de l’écosystème de l’innovation au Maroc.

5-La santé numérique, thème principal au Consumer Electronics Show (CES) qui a eu lieu à Las Vegas aux USA le lundi 11 janvier à Las Vegas de manière virtuelle :

Le salon de Las Vegas (USA) édition de 2021 « Consumer Electronic Show 2021» (CES 2021), a eu lieu le 11 janvier 2021 et ce de manière virtuelleQuatre tendances technologiques clés liées à la pandémie ont été à la une à ce salon : la télémédecine, le sans contact, la désinfection et la purification de l’air.

6- Marché mondial des technologies médicales :

Le marché mondial des technologies médicales est estimé à 480 milliards d’euros en 2024. Celui de lImpression 3D et qui concerne notamment les implants dentaires et chirurgicaux est estimé à 2,2 milliards d’euros en 2025 au niveau mondial.

Source : Facts & Figures 2020 publié par MedTech Europe
https://www.medtecheurope.org/about-the-industry/facts-figures

7- Chiffres concernant la santé au Maroc :

Marché des dispositifs médicaux il était de 3 milliards de dirhams en 2020. Les dispositifs médicaux sont les instruments, appareil, équipement ou encore les logiciels destinés, par son fabricant, à être utilisé chez l’homme à des fins, notamment, de diagnostic, de prévention, de contrôle, de traitement, d’atténuation d’une maladie ou d’une blessure. Exemple : Pansements, lunettes, implants, scanners… Il en existe plus de 500 000 dans le monde. Il est en progression au Maroc de 7 à 10% par an. Le Maroc ne produit qu’environ 10% de ses besoins. Le secteur public représente environ 70% du marché et les 30% restants sont partagés entre le privé (20%) et les ventes directes (10%).  Quant aux dépenses de santé des Marocains : 60 milliards de dirhams. Les principaux appuis proviennent au Maroc de nombreux bailleurs de fonds : Agence française de développement ; Banque européenne d’investissement ; fonds qatari ; fonds saoudien. Le marché européen des dispositifs médicaux il est de 120 milliards d’euros avec 730 000 employés et 32.000 entreprises (95% PME) mobilisées. Tous ces chiffres devront être revus à la hausse suite à l’impact du Covid-19

8- COVID19- Transformer le problème en opportunité :

Les masques : la mobilisation des entreprises textiles marocaines a permis rapidement d’atteindre 11 millions de masques produits par semaine. Mais aussi des solutions d’impression 3D pour masques et visières ont été mise en place à travers le pays grâce à CE3M. Respirateurs : Les entreprises du Cluster CE3M ont réalisé le 1er respirateur artificiel entièrement fabriqué au Maroc. La Télémédecine : La télémédecine au Maroc est un marché en pleine évolution où les technologies médicales joueraient un rôle clé.

9-Publication des tarifs de terminaison des tarifs d’interconnexion au Maroc :

 L’ANRT a publié sur son site www.anrt.ma la décision ANRT/DG/N°14/20 relative aux tarifs de terminaison des tarifs d’interconnexion au Maroc et ce à l’horizon 2022.

10-Conférences mondiales de développement des télécommunications en 2021 :

​​​​​​​​​​L’Union internationale des télécommunications (UIT), par l’intermédiaire de son Bureau de développement des télécommunications (BDT), organise une Conférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT) du 8 au 19 novembre 2021 à Addis-Abeba en Ethiopie. Pour mémoire signalons que l’Ethiopie vient de commencer la libéralisation de son secteur des télécoms en 2019 et il vient de créer une autorité de régulation en 2019 !

11-Cybersécurité et solutions connectées au programme du 40ème GITEX prévu du 17 au 21 octobre 2021 à Dubaï :

Comment les lignes de bataille du cyber sécurité ont-elles été redessinées avec la pandémie de Covid-19 et l’augmentation des échanges numériques ? Dans quelle mesure les solutions connectées dans le domaine de la santé ont-elles connu une forte croissance ? Aperçu des dernières innovations au 40ème Salon des technologies de l’information du Golfe (GITEX), dans ce nouveau numéro de Focus.Plusieurs opérateurs au niveau mondial misent sur la fibre, la 5G et la cyber-sécurité.

https://www.google.com/amp/s/fr.euronews.com/amp/2020/12/19/cybersecurite-et-solutions-connectees-au-programme-du-40eme-gitex

12-L’année 2021 va connaitre l’adoption de l’eSIM dans les différents terminaux :

Par rapport à la carte SIM que nous connaissons, l’eSIM est directement intégrée à l’équipement et ne nécessite plus d’y être insérée ou retirée. Ainsi eSIM permet  de libérer de la place dans nos smartphone par exemple. L’eSIM est activée différemment qu’une carte SIM classique. L’activation d’eSIM se fait directement sur le site ou l’application de l’opérateur mobile. Citons les modèles de terminaux qui sont actuellement compatibles eSIM :

  • Apple : iPhone XS (et Max), iPhone XR, iPhone 11 (et pro), iPhone 12 (et pro), iPhone SE (2020), iPad (depuis 2019)

  • Samsung : Galaxy fold, Note 20, S20 (et S20+, FE, 5G et Ultra ) , Z fold, Z fold 2 5G, Z flip

13- Clubhouse, le nouveau réseau social qui dérange :

Ce nouveau réseau social qui a été lancé en mars 2020, connait du succès. Au départ l’entreprise qui est derrière ce réseau était une startup. Aujourd’hui elle est valorisée à un milliard de dollars et compte plus de dix millions d’utilisateurs actifs à travers le monde. La particularité de ce nouveau réseau social repose uniquement sur la voix. Tout tourne autour des fameuses “rooms”, sortes de salons de discussion dans le jargon de la maison. Les membres peuvent ainsi ouvrir des salles de discussion comptant jusqu’à 5000 membres pour échanger par audio autour de différents sujets. Les auditeurs peuvent simplement écouter les échanges ou demander la parole pour participer à la La plateforme. Apparemment ce nouveau réseau social américain est accessible uniquement sur iOS.  L’application recense à ce jour 8 millions de téléchargements dans le monde et commence à faire parler d’elle un peu partout.

14-Attractivité pour l’implantation de datacenters des géants de l’internet :

Selon une étude du cabinet de conseil Arcadis, les champions dans ce domaine en Europe sont la Suède, la Norvège, le Danemark et la Finlande, l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Angleterre. La France se place à la neuvième place dans le monde et cinquième en Europe.

15-Le groupe Total va fournir 100 GW/h par an d’énergie solaire à Orange en 2024 :

Orange vient d’annoncer que Total lui fournira 100 GW/h d’électricité par an à partir de 2024, produite à partir de stations solaires. Avec ce contrat, les deux entreprises visent à dé-carboniser leurs activités.

Ingenuity, l’hélicoptère de la Nasa, a brièvement volé sur Mars:

16- Ingenuity, l’hélicoptère de la Nasa est le premier engin motorisé à effectuer un vol sur la planète mars. 

Une vidéo du vol, prise Perseverance à bord duquel Ingenuity est arrivé sur la planète rouge a été diffusée en direct sur les médias. On y voit l’engin faire du surplace à environ trois mètres d’altitude puis se poser sur la surface de Mars. L’opération était un véritable défi, car l’air martien est d’une densité équivalente à seulement 1% celle de l’atmosphère terrestre.

LTE.ma 2021 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH