vendredi , 12 juillet 2024
Accueil » tribune libre » L’Afrique dans les yeux d’un martien
L’Afrique dans les yeux d’un martien

L’Afrique dans les yeux d’un martien

Pour commencer

Un appel insolite, étrange et étranger à la coutume, est venu perturber la permanence que je tenais à smart office de Lte magazine, boulevard Annakhil à Rabat le dernier dimanche du mois de juin dernier. En décrochant le téléphone, je n’avais aucune idée du miracle que j’allais vivre. Bien évidemment, je vous passe les détails qui m’ont fait croire d’abord à un canular, ensuite à une voix machinale préenregistrée et enfin à une quelconque intelligence artificielle en mal de compagnie à la recherche de conversation et de bavardage… il m’a fallu du temps et des signes incontestables pour qu’enfin je prenne conscience, tout en tremblant d’émotion, que j’étais en train de tenir au bout du fil, par une chance inouïe, une conversation unique et miraculeuse avec un interlocuteur d’une autre nature, d’une autre planète…

Enfin, avant de céder la place au dialogue, je précise que durant tout cet entretien j’aurais le rôle de l’ambassadeur de la bêtise humaine face à un représentant d’une intelligence d’un niveau très haut qui a réussi, malgré l’enregistrement que j’ai enclenché, à effacer toutes ses interventions et par conséquent, il n’a laissé aucune trace à sa voix. Comment ? Peut-être la physique ondulatoire aura le soin de nous éclairer sur ce phénomène…

Place à l’entretien

Lte Magazine : l’usage veut que je dise quelques mots aux lecteurs sur mon interlocuteur. Accepteriez-vous de vous présenter à ceux qui nous lisent.

Le Martien : vos habitudes culturelles vous imposent à vous-mêmes ce genre d’exercice.

Comme je ne suis pas des vôtres je préfère me laisser le temps et le faire éventuellement vers la fin de notre rencontre.

Lte Magazine : comment avez-vous connu nos coordonnées ?

Le Martien : je vous suis depuis que vous avez publié un article dans Lte magazine en mai 2017 sur le martien : lettre d’un martien aux terriens, que j’ai bien apprécié voir lien : https://lte.ma/lettre-dun-martien-aux-terriens/.

Pourriez-vous me dire à quoi s’intéresse votre revue ?

Lte Magazine : tous les deux mois, nous développons dans le détail un sujet dicté par l’actualité ou bien suggéré par les lecteurs ou encore décidé par le comité de rédaction. Le dossier est alimenté par des interviews, par des articles scientifiques, par des apports de spécialistes et d’experts internationaux et, enfin, par des participations libres. Le lecteur a par ailleurs le choix de choisir sa lecture et ses préférences, selon son intérêt, dans une ou plusieurs rubriques chaque mois.

Le Martien : et quel est le dossier que vous développez ce mois-ci ?

Lte Magazine : pour fêter notre huitième anniversaire, nous dédions notre dossier au continent africain, à ses développements, à son avenir…

Le Martien :  C’est un sujet très pertinent ! L’Afrique : quelle sublime culture et quelle splendide nature ! Un continent abandonné après des siècles d’exploitations et de pillages. L’Afrique rappelle ce que vos monothéismes relatent à propos des rivalités fraternelles : Joseph et ses frères et avant lui Caïn et Abel…

Lte Magazine : voudriez-vous nous éclairer sur ce détail que j’avoue ignorer même si je suis africain et monothéiste.

Le Martien : le drame de Joseph colle très bien à l’abandon que vit actuellement l’Afrique. Joseph, sage, réfléchi et aimé par son père a été abandonné par ses frères lors d’une sortie, et même menacé de mort… Et je vois actuellement de là où je suis, l’Europe, l’Amérique… bref, tous les autres continents comme unis pour abandonner leur beau continent frère jusqu’à le laisser disparaitre.

Et d’ailleurs si vous lisez cette histoire extraordinaire, vous apprendrez que les frères qui ont été accusés de vol et de pillage et qui ont vécu l’éparpillement et la division, ils ont retrouvé l’union et l’alliance grâce à leur frère Joseph. Ils ont survécu grâce à lui. Et c’est exactement ce qui s’est passé, se passe encore aujourd’hui et se passera demain avec l’Afrique. Ce continent a sauvé l’humanité par le passé et la sauvera bientôt ou dans quelques milliers d’années.

Lte Magazine : l’Afrique a sauvé les humains, c’est bien ce que vous dites ?

Le Martien : l’Afrique, telle qu’elle est racontée dans vos livres d’histoire, a été le berceau natal et initial de l’humanité. Berceau veut dire naissance et émergence d’abord, dispersion ensuite et sédentarisation enfin. Toute l’humanité actuelle, disséminée comme elle est sur tout votre globe, doit sa vie originelle à l’Afrique et sa survie tardive et avancée à l’Afrique.

Lte Magazine : la vie, comme origine de l’existence c’est tout à fait compréhensible. Mais en quoi l’Afrique nous a sauvés puisque vous parlez de survie ?

Le Martien : la survie non pas au sens de gisements de matières premières. Ce n’est secret pour personne, qu’au sens des besoins primaires, l’Afrique est déjà un marché ou plutôt un supermarché où on se fournit pour deux sous, café, maïs, coton… Et qu’au sens de convoitises énergétiques, elle est encore une station-service où on fait, à prix insignifiant, le plein d’hydrocarbures, de pétrole, de gaz, de charbon ou de minéraux et même de bois.

Lte Magazine : d’autres pays sur le globe se fournissent entre eux et échangent café contre voitures.

Le Martien : oui tout à fait, mais l’échange ne se fait pas au profit de la voiture comme c’est le cas pour l’Afrique… et ces pays que vous situez certainement en Amérique latine, fournissent bien le café et autres mais sont pauvres en métaux nobles : l’Afrique est adamantine avec sa plus grande réserve de diamant. Elle est dorée, puisqu‘elle est un grand minerai d’or. Elle est cuivrée, cobaltique, platinée, manganésée…

Lte Magazine :  vous ne visez ni denrées alimentaires ni ressources énergétiques. Et de quelle survie perliez-vous alors ?

Le Martien : je parle de l’extinction qu’a courue votre espèce. J’essaie de vous rappeler un épisode que vos scientifiques et anthropologues oublient de mentionner : votre humanité a été sauvée grâce à la couleur de la peau de l’Homme africain ! Et ça, vous l’oubliez ou vous l’occultez le plus souvent. Je répète : l’humanité a sauvé sa peau grâce à la peau africaine !

Lte Magazine : la couleur de la peau, vous dites. En quoi la couleur de la peau nous a-t-elle été salvatrice ?

Le Martien : votre anthropologie précise tout à fait que si vous avez dépassé aujourd’hui les huit milliards d’individus, donc si vous êtes encore vivants et en nombre, c’est grâce à la constitution de la peau de l’africain. C’est cette peau qui a résisté, grâce à la mélanie, à des périodes de forte chaleur, si forte qu’elle a décimé toutes les autres lignées et exterminé toutes les autres descendances.

La couleur noire, riche en mélanine, offre la protection inégalable contre les invasions des rayons ultraviolets violents lors de fortes chaleurs.

Lte Magazine : au même titre qu’en période de froid, la peau claire a sauvé le reste de l’humanité.

Le Martien : certes, sauf que la période de chaleur a précédé la période glaciaire que vous avez bien retenue. Si personne n’a survécu à un soleil ardent et brulant, il n’y aurait eu jamais quiconque pour surmonter le froid sec et glacial…

Lte Magazine : vous semblez être bien documenté sur ce continent.

Le Martien : vous ignorez volontairement ceux à qui vous devez la vie. Vous vous comportez, individus, peuples et continents aussi, comme des parvenus ! Vous appelez parvenu celui ou celle qui est élevé à une condition sociale importante, souvent fortunée, sans en avoir acquis les manières et la culture. Et votre comportement, vous autres nouveaux enrichis et nababs, envers votre origine africaine universelle est accompagnée d’une certaine honte : comme si vous auriez aimé descendre du singe ou de tout autre origine mais pas de l’africain.

Bref, des continents parvenus qui doivent leur réussite à l’Afrique qu’ils ont pillée et qu’ils ne cessent de s’approprier et de dévaster.

Lte Magazine : vous ne serez pas en train de décrire un passé révolu ?

Le Martien : pas du tout. Actuellement, d’autres continents et d’autres parties de votre globe lorgnent à nouveau les richesses de ce continent.

Lte Magazine : vous dites que l’avenir de l’humanité sera africain. C’est bien cela ?

Le Martien : là encore, vous devez vous y habituer. Selon vos propres institutions mondiales, l’avenir appartient à l’Afrique. Les États-Unis traitent, depuis peu, l’Europe de vieux continent, mais ils oublient qu’ils miment le même modèle sénile. D’ici quelques dizaines d’années, d’après les indicateurs onusiens, 50% de la jeunesse mondiale sera africaine, malgré toutes les pertes humaines en mer méditerranéenne. Cela changera tout, depuis vos rues, vos écoles… vos écrans… et peut-être jusqu’au têtes des institutions locales et mondiales. Et là il faudra s’y habituer.

Lte Magazine : est-ce que vous êtes en train de dire que l’humanité a commencé africaine et elle finira, de même, africaine ?

Le Martien : je dis cela mais avec une différence de taille. Ce qui était à l’origine le berceau, c’est-à-dire, ce qui était un lieu bien localisé dans un espace réduit, demain, il occupera le globe entier et la Terre sera absolument et totalement africaine. C’est cela le sens de l’avenir sera africain.

Lte Magazine : autrement dit, toute la Terre sera peuplée d’africains. Tous les continents seront africains, comme des frères africains à l’image de Joseph et de ses frères qui se sont retrouvés unis.

Le Martien : l’humanité est née, pauvre et dépourvue, en Afrique, elle est partie faire un tour ailleurs sur Terre et elle rentrée chez elle africaine, mais surtout abondamment riche. J’espère avoir été clair.

Lte Magazine : Je vous remercie pour tous ces riches éclaircissements et pour l’intérêt que vous portez à notre revue et à travers elle, à l’Afrique et à notre espèce. Est-ce qu’il est temps pour vous maintenant de vous présenter à nos lecteurs ?

Le Martien : puisque vous semblez y tenir, je vous parlerai de moi lors de ma prochaine visite à votre revue que je prévois dans les prochains mois.

 Propos recueillis par Ata-ilah Khaouja

LTE.ma 2024 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH