Accueil » tics-Audiovisuel » Six questions réponses pour comprendre la transformation numérique.
Six questions réponses pour comprendre la transformation numérique.

Six questions réponses pour comprendre la transformation numérique.

  • Le numérique c’est quoi ?

Le mot « numérique » est de plus en plus présent dans notre quotidien. Il est utilisé même comme un mot passe-partout qui sert à définir un ensemble de domaines (économie numérique, marketing numérique, culture numérique, le numérique éducatif….). L’origine du mot numérique est technique. On a commencé à l’utiliser dans les télécoms à partir des années 70. Ce mot « numérique » était associé au départ à la transformation d’un signal analogique en une série de chiffres binaires en application du théorème dit de Shanoun. Opération qui consiste à prendre le continu de l’onde télécom analogique et en choisissant des échantillons, c’est à dire les changements qui se produisent à des intervalles déterminés, afin de produire des chiffres constitués avec des 0 et des 1. Le processus d’échantillonnage permet ainsi de réduire le signal analogique télécom en une série de chiffres de 0 et de 1. Ce processus est à la base de l’électronique numérique appliquée aux télécommunications qui fonctionnent à partir d’une série de 0 et de 1. Ces deux chiffres (0 et 1) sont représentés par un circuit électronique : quand le courant on a le (1) ou quand le courant ne passe pas on a le ( 0). Ainsi depuis que Claude Shanoun, en 1933 démontra qu’une machine exécutant des instructions logiques pouvait manipuler de l’information sous forme binaire, le cours des évènements s’est accéléré. Ainsi le passage des signaux analogiques aux signaux numériques a unifié l’informatique, l’audiovisuel et les télécommunications. De cette convergence on a vu apparaitre les réseaux ouverts capables de transmettre simultanément la voix, les données, les images et les vidéos. La technologie du numérique a permis ainsi de faire disparaître les frontières entre l’informatique et les télécommunications. Aujourd’hui avec l’internet, le numérique est partout. Les technologies numériques ont envahis progressivement tous les secteurs de l’économie participant ainsi à la transformation dite digitale de l’entreprise et de l’économie.

2-La transformation digitale c’est quoi ? :

La transformation digitale ou numérique se manifeste quand les entreprises utilisent les outils digitaux pour évoluer efficacement dans un monde qui a changé grâce notamment aux nouvelles technologies de l’information et à l’accès à internet. L’ensemble des fonctions de l’entreprise doivent s’adapter pour que l’entreprise puisse évoluer dans ce monde nouveau. Nous travaillons et nous consommant toujours. Mais différemment avec le numérique. De petites structures dynamiques qui offrent différemment les services aux usagers, arrivent parfois à générer très vite les revenus des grands groupes. Cette révolution a plusieurs dimensions. Elle découle de l’innovation technologique. Elle n’est pas uniquement industrielle, elle contribue à une autre manière d’envisager le développement humain. Ainsi et en relation avec la politique, on est en train de prendre conscience que le numérique ou le digital va provoquer une transformation radicale du rôle de l’Etat. A défaut d’apprivoiser cette transformation digitale, l’Etat aura de plus en plus du mal à gérer l’intérêt général des citoyens. Le digital favorise aussi la mise en place d’un monde où tout va très vite et où le marketing digital s’impose à tous les acteurs.

3-Le marketing digital :

Le marketing digital ou marketing numérique désigne l’ensemble des techniques marketings utilisés sur les supports et les canaux numériques. Il recouvre les applications marketing liées à l’Internet et celles liées aux téléphones mobiles et autres applications. Quelques domaines du marketing digital : l’email marketing,  la publicité display , le référencement naturel et liens commerciaux,  ….. Le marketing digital se distingue du marketing traditionnel par de nombreux aspects qui introduisent une réelle rupture. Parmi les caractéristiques distinctives du marketing digital on peut citer: le travail en temps réel, utilisation de plus en plus des applications du big data,…. Si le marketing avait pour rôle de rendre l’effort de la vente superflu, les applications du marketing digital et notamment celles utilisant le Big Data, vont rendre les deux superflus : et le marketing et l’effort de la vente. Ce qui donne pour l’entreprise un avantage compétitif et une meilleure prise de décision sur les plans stratégique et opérationnel. On va ainsi aboutir à l’élaboration d’un marketing numérique plus efficace, à une augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise et  à une satisfaction accrue du client. Et partant de là toute l’économie numérique qui sera impactée.

Digital-Marketing-banner

4-Economie numérique :

Selon « The Australian Bureau of Statistics » l’économie numérique est : le réseau mondial des activités économiques et sociales qui sont activées par des plates-formes telles que les réseaux Internet, mobiles et de capteurs, y compris le commerce électronique. Activées également réalisées par les efforts pour atteindre l’efficacité et la productivité dans les processus de production, les stocks et la gestion des connaissances. En termes de contribution directe, l’économie numérique a un effet macroéconomique lié à l’augmentation de l’investissement productif des entreprises, investissement dans les équipements et matériels numériques et dans les logiciels, utilisés dans les différents  processus. En plus de l’effet  lié à l’augmentation de la productivité des salariés. Concernant la contribution indirecte, c’est la forte utilisation des technologies numériques qui entraîne une amélioration de la productivité globale de facteurs. C’est un levier important de la croissance et de la compétitivité des pays. Le secteur du numérique est porteur d’emploi. Par exemple, le secteur du numérique en France a contribué à créer plus de  35000 nouveaux recrutements en 2016. Mais pour qu’un pays favorise le développement du numérique dans de bonnes conditions il doit mettre en place un cadre de confiance et un droit numérique adéquat.

5-C’est quoi le droit numérique ?

Le droit numérique est la partie du droit concernant les nouvelles technologies numériques. Ce droit vise entre autres: la protection de la vie privée mise à mal par la collecte informatique des données et la protection de la propriété intellectuelle.

Au début, le monde dit du numérique dont fait partie l’internet, a évolué parallèlement au monde réel des biens et services, les professionnels de droit étaient au démarrage du numérique et de  l’internet moins regardants sur ce qui se passe pour ne pas perturber l’innovation et le progrès d’une part et pour respecter la neutralité de l’internet d’autre part.

Mais devant l’augmentation de certaines infractions, la mise en place d’un droit spécifique au numérique et à l’internet imposé par la force publique local ou par les conventions internationales est devenue inévitable.

 On a imposé au départ au numérique et à l’internet les règles applicables au monde réel et dans une deuxième étape on a conçu de nouvelles règles qui leurs sont propres.

La dimension mondiale des réseaux numériques et d’internet complique l’application du seul droit classique, souvent le propriétaire d’un site web ne réside pas dans le même pays que le destinataire du message ou l’utilisateur du site.

Ceci à cause, d’une part du caractère transfrontalier de l’internet et d’autre part des évolutions techniques et très rapide de ses applications. Aussi des difficultés particulières, sont-elles apparues en relation avec l’application du droit pénal ou commercial telles que celles liées aux commissions rogatoires ou à la détermination des preuves pour le besoin de la justice.

Ainsi et pour compléter le droit existant la France a adopté la loi n°2004-575 du 21 juin  2004 pour faire régner la confiance dans l’économie numérique, cette loi constitue le fondement du droit de l’internet du commerce électronique et de la cyber-sécurité.

Elle constitue une transposition de la directive de la commission européenne n° 2002/58/E du 12/7/2002, qui porte sur le traitement des données dans le secteur des communications électroniques.

Au Maroc , on a essayé d’entreprendre la même démarche qu’en France, on a commencé par modifier certaines lois existantes afin de s’adapter à l’internet , dès lors on a pensé dans le cadre de Maroc numérique 2013 , à la mise en œuvre d’un projet de code du numérique projet qui a été élaboré mais retiré ensuite .

En plus de la loi n° 53-05 relative à l’échange électronique des données juridiques et de la celle n°09-08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement données à caractère personnel, on peut citer les modifications apportées aux textes existants, en rapport avec la régulation de l’internet.

La loi n° 31-08 du 18 février 2011 édictant des mesures de protection du consommateur et notamment le chapitre 2 du titre IV , relatif aux pratiques commerciales et qui traite des contrats conclus à distance ; la loi n° 07-03 complétant le code pénal en ce qui concerne les infractions relatives aux systèmes de traitement automatisé des données qui prévoit , par exemple , le régime pénal pour l’accès frauduleux et pour l’entrave du fonctionnement d’un système automatisé  et la loi n°2-00 relative aux droits d’auteur et droits voisins telle que modifiée et complétée par la loi n° 34-05 qui prévoit dans ses articles 65-3 à 65-15 et pour la première fois un régime de responsabilité des prestataires de services en matière d’atteinte et de viol des droits d’auteur et droits voisins , y compris pour les prestataires  en ligne. Récemment en 2016, on a adopté la loi 88-13 relative au code de la presse y compris celle électronique ou numérique et celle dite 89-13 relative au statut du journaliste. Concernant le statut juridique de la presse en ligne, il y a des différences selon les pays. Dans certains pays ce type de journaux reste libre sans encadrement juridique, ils traitent ces sites d’actualité comme les autres sites-web normaux, comme ceux de Google ou de Yahoo par exemple. Mais d’autre pays cherchent à instaurer des lois qui encadrent la publication de journaux électroniques, c’est le cas du Maroc qui a encadré la presse en ligne par notamment la loi 88-13 et la loi 89-13. Une grande partie de cet arsenal juridique contribue au développement et à la protection de la culture numérique.

6-C’est la culture numérique ?

 Cette culture fait référence aux changements culturels produits par les développements et la diffusion des technologies numériques dont internet. Elle renvoie  à toute forme de production d’une œuvre culturelle à l’aide des technologies numériques. Toutes ces œuvres culturelles  peuvent être numérisées avec ces technologies numériques. Peuvent ensuite être traitées, copiées, stockées et transmises instantanément à travers le monde entier à travers les différents réseaux télécoms. En France par exemple, les enjeux de la culture numérique ont été analysés en 2007 par Marc Le Glatin dans son livre Internet : un séisme dans la culture ? Cet ouvrage interpelle les responsables politiques et économiques sur leur rôle dans le développement de la culture à l’aide des outils numériques. Il analyse également le bouleversement des pratiques culturelles de millions d’êtres humains et remet en cause tout à la fois le modèle économique des grandes entreprises du divertissement  et les politiques publiques de soutien à la culture. L’accélération du progrès dans le domaine des nouvelles technologiques de communication numériques impactera davantage la culture et son caractère éternel. Alors qu’elles sont les tendances à venir pour le numérique et quels sont leurs impacts sur les autres secteurs ?

 g1

Par Yassine Chaouki expert dans l’accompagnement de la transformation digitale

Directeur de NESSMA TECHNOLOGIE.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

LTE.ma 2017 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH