Accueil » tics-Audiovisuel » Quand le tactile se met à internet
Quand le tactile se met à internet

Quand le tactile se met à internet

L’année 2017 marque le dixième anniversaire de la sortie de l’iconique iPhone, appareil qui a secoué l’industrie mobile et internet par l’introduction de son écran innovant par sa technologue tactile. La technologie tactile a significativement impacté la façon avec laquelle on interagit avec nos écrans mais également avec internet. Aujourd’hui on parle de l’Internet Tactile, qui représente une ambition de transmettre non pas seulement un clic sur un écran mais toute la complexité du mouvement via l’éther numérique vers l’autre bout de la ligne. La technologie pourrait ouvrir la porte à une per001formance musicale ou le pianiste n’est pas assis devant le clavier, ou une opération médicale où le chirurgien n’est pas au côté du patient. Cela ne semble pas impossible à réaliser à travers les outils à notre disposition aujourd’hui comme l’internet haut-débit et la robotique, néanmoins l’Internet Tactile suppose, en plus de l’action de toucher d’un objet distant, la transmission de la contre-réaction de l’objet lui-même. Pour illustration, en exerçant une force sur un tissue avec son doigt, un chirurgien au bout du la ligne pourra sentir s’il est entrain de toucher un tissu musculaire ou un os.

Pour en arriver là, il y’a toutefois des barrières technologiques à surmonter, essentiellement la réduction du temps de réponse internet et le développement des algorithmes prédictives. Imaginons si le temps de réponse des écran tactiles que nous utilisons au quotidien était supérieur à l’ordre de la seconde. Les smartphones n’auront probablement pas autant de succès à cause de l’expérience dégradée que nous percevrons. Idem pour l’Internet tactile, pour que l’expérience soit naturelle et comparable à l’interaction avec notre environnement, le temps de réponse de la connexion de bout en bout doit être inférieur à 1 ms. Si le temps de réponse est supérieur à ce seuil, l’expérience ne répliquera pas assez une interaction réelle, et on pourra même ressentir ce que la littérature prénomme cyber-vertige. Par rapport aux algorithmes prédictives, les équipements à l’extrémité de la ligne devront être munis d’intelligence artificielle afin d’anticiper le mouvement transmis. En effet, pour une opération chirurgicale, le médecin effectuera probablement le même mouvement de scalpel à chaque fois qu’il performe cette même opération. Ainsi, l’introduction de ces algorithmes permettra aux machines de deviner la suite d’un mouvement sans avoir à dépendre lourdement du réseau, permettant ainsi de réduire le fardeau que l’infrastructure réseaux doit jouer.

Un nouveau chapitre d’internet sera écrit si l’Internet Tactile arrive à voir le jour. Elle permettra ainsi d’ouvrir002la porte à de nouvelles façons d’interagir entre les hommes et les machines. Une panoplie d’applications commerciale nous permettra de faire face aux enjeux du futur comme le vieillissement démographique, le besoin croissant en mobilité en plus de la transition vers une économie plus écologique. Bien évidemment, le secteur médical a beaucoup à gagner de la technologie, car on pourra imaginer la possibilité d’effectuer un télédiagnostic où le patient n’a plus à se déplacer chez le médecin. On peut aussi penser à des situations où des chirurgiens localisés dans des endroits différents pourront collaborer pour effectuer une opération compliquée. L’élan que connaît le secteur éducatif actuellement, et plus précisément l’apprentissage à distance, pourra bénéficier de la technologie tactile en introduisant de nouvelles façons d’interagir. Ainsi les apprentis auront l’occasion d’apprendre à travers, en plus du sens de l’ouïe et de la vision, la réalisation de tâches manuelles entrainant ainsi leur sens moteur.

Par Ilyass Khaouja, Ingénieur Télécom(2009) et MBA,USA (2017)

Référence :

1-

2- “The Tactile Internet” – ITU-T Technology Watch Report

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

LTE.ma 2017 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH