Mardi , 21 novembre 2017
Accueil » tribune libre » Lettre d’un martien aux terriens :
Lettre d’un martien aux terriens :

Lettre d’un martien aux terriens :

Après la formule d’introduction et le rituel d’une lettre martienne, on a pu  y lire :lettre mars

Mais nous sommes très étonnés et très surpris par toutes vos tentatives de nous rejoindre ici chers terriens. Nous voyons d’ici tout ce que cela vous coûte et nous sommes désolés de constater que, vainement, vous n’y êtes pas encore. Nous sommes très sensibles, donc,  à tous vos efforts mais nous n’avons vraiment aucune envie de vous voir arriver chez-nous. Ce n’est pas par manque d’hospitalité de notre part ni par manque d’espace chez nous, non plus. Et nous avons tout ce qu’il faut.
A vrai dire, nous vous préférons des voisins de palier-planétaire et cela nous convient ainsi. D’avoir de temps en temps de vos nouvelles, plutôt que des mauvaises pour le moment, cela nous épargne largement les désagréments de votre présence. A voir l’état de votre Habitation-Terre, nous commençons à avoir la crainte quant à vous fréquenter. Nous en parlons tous les jours, matin et soir, ou si vous préférez, soir et matin. On ne doit pas avoir les mêmes rythmes.
Retenez que nous sommes tellement angoissés par votre éventuelle arrivée, que nous commençons de notre côté, à songer à aller chercher refuge paisible, ailleurs dans la voie galactique, bien loin de vos oreilles et de vos yeux. Et pourquoi donc, vous demanderiez-vous ?

Si on s’approchait de votre Planète, que remarquerait-on ? Tout d’abord, et en premier, dès que nos regards se dirigent vers vous : l’état actuel de l’atmosphère terrestre, devenue  irrespirable, nous fait craindre de ne plus pouvoir contempler l’immensité gracieuse de l’univers qui s’offre à nos yeux. Votre présence et vos projets feront écran devant la beauté de l’espace. Votre belle nature hurle de colère le saccage que vous lui affliger à tous les instants, sur tous les lieux.
Maintenant, la vitesse d’extinction des espèces, que la nature très patiente a mis des millions d’années à sauvegarder, comme un précieux trésor, nous oblige à réfléchir avant de décider de votre accueil, ou pas. Venir sur notre planète Mars vous coûtera toutes les pupilles de vos yeux, alors pourquoi s’aveugler à le faire. Si vous cherchez, des traces de vie sur notre planète Mars, nous vous répondons qu’il y en a et de très belles sur votre terre, en Afrique notamment. Vous aimez l’appeler le berceau de vote humanité, n’est-ce pas ? Les occupants de ce berceau sont fragiles et demandent soins, attention et sollicitude.

Alors, rejoindre nos parages, vous le savez très bien, n’est qu’un prétexte, plutôt, une pure volonté pour  exposer vos puissances de domination et de richesses. Au prix d’appauvrir des populations entières. En effet, la grande partie de vos programmes de recherche scientifique est entreprise au nom de la quête de la célébrité et de la puissance. Elle qui a été,  historiquement, le prélude du déclin de toutes vos civilisations antérieures. Qu’est-ce que vous avez à gagner  à tenter à nous rejoindre si cela vous coûtera de perdre votre Terre ? De perdre pied sur Terre.

« La lune n’a rien à craindre des loups », plaisez-vous à  répéter souvent. Rien qu’à l’idée de vous voir arriver, plus exactement à vous voir « amarsir », nous en tremblons ! Vous n’avez cessé de guerroyer. Tout particulièrement, les deux grandes guerres, du siècle dernier, selon votre calendrier, soldées en millions de morts. Ces guerres n’ont été menées que pour s’acquérir des territoires et des richesses. Comme celles que vous entreprenez, aujourd’hui, pour les énergies fossiles, épuisables, à cause de vos dépenses égoïstes. Bien évidemment, vous menez ces guerres au nom de la défense de la liberté et sous prétexte de défendre les libertés ou la démocratie. Diriez-vous ! Nous en rions sans arrêt,  comme en rient, autant, les plus  sages, mais moins écoutés, d’entre vous.
Savourez bien votre maîtrise cartésienne qui vous mène toujours à la guerre et à l’appropriation. Pour rappel, les guerres des colonisations, à l’égard des plus faibles, entreprises par les plus forts, parmi vous, ne sont que les conséquences de cette logique cartésienne.  La maîtrise de la nature ne dure qu’un court terme et se retourne en servitude malheureusement. Sur votre planète, plusieurs exemples criants, vous rappellent cette  fatalité suicidaire due à la crise de votre intelligence.

Mais vous êtes très matérialistes au point que, presque tous vos liens sociaux, sont fondés sur  les avoirs et les possessions. Nous avons été frappés par votre appétit  pour l’argent, qui règlent vos échelles sociales et mènent les relations entre les humains, qui s’effritent.

Alors que sur notre planète Mars, nous ne donnons aucune considération aux chaînes sociales parasitaires, chaque individu martien est inculqué de valeurs intenses de solidarité et de respect, sans aucune référence à un quelconque pouvoir. Plus besoin de courses effrénées d’accumulations de richesses. Pour accéder à notre espace, vous devez faire preuve d’amour, d’amitié et de solidarité. Et là ce n’est du tout gagné.
Rien de trop, juste le peu de richesse pour assurer la joie individuelle et  le bonheur collectif. Tout à fait le contraire des vôtres qui développent des intelligences exceptionnelles juste pour avoir plus d’argent et plus de biens. Sans citer ce que sont devenus les rythmes de la vie humaine : assez confus à cause notamment de l’industrialisation accélérée et polluante qui perturbe l’équilibre des écosystèmes. Et que dire de vos  problèmes sociaux qui se compliquent et s’amplifient de plus en plus et de jour en en jour.

Sciences dures, qui s’intéressent à la production et à la technique sont favorisées et encouragées au détriment des sciences humaines qui enrichissent les cultures humaines et humanistes.  Vous voulez vivre comme des inertes, sans enracinement culturel. Ce n’est pas étonnant que vous souffriez des tous les maux qui rongent, de l’intérieur, vos sociétés tendant progressivement vers la barbarie. Vous êtes la seule espèce parmi toutes les créatures de l’univers, à organiser le meurtre collectif et risquer l’éradication totale de la surface de l’Univers : à cause de votre, soi-disant, explosif « exploit ! » nucléaire.

Maintenant parlons symboles, domaine dans lequel vous excellez fort bien. Vous savez très bien communiquer sur la culture et la paix. Vous avez même érigé une statue pour la liberté et, tout près d’elle, un monument pour la paix, paix qui a du mal à se répandre  dans le monde. L’histoire prouve, à cause de toutes les guerres à travers l’histoire, et actuellement même, que ni la liberté n’est défendue ni la paix n’est atteinte.

A vous voir à l’œuvre, tout semble être lié et bien dépendant. Depuis la simple habitude de consommation jusqu‘à l’écosystème,  la pollution et la dégradation du cadre de vie et du vivre ensemble sont inévitables, sans modifier, et d’urgence,  l’économie, la culture, la structure du lien social, le rôle des médias…bref, tous vos rapports au monde et à l’univers.

Revenons sur l’élite un instant. Vous la définissez comme: «Petit groupe de personnes considérées comme supérieures, comme les meilleures d’une communauté». Cette définition est confuse, car les filtres qui ont permis d’arriver à ce stade «supérieur» sont plutôt quantitatifs. Ces filtres dans les sociétés sur Terre sont basés sur des sciences  quantitatives  visant généralement l’amélioration de la rhétorique ou la façon de penser. Vous oubliez toutes celles qui favorisent la qualité, l’éducation et la sagesse. De vos écoles, sortent des générations de personnes qui  négligent totalement les liens humains, car elles sont préparées à la compétition.

Sur votre Terre, dans l’apparence, rien ne semble rapprocher un kenyan d’origine Massaï d’un suédois d’origine viking. Mais quand une Massaï se marie avec un viking, ils donnent des enfants ! Cela montre bien qu’ils sont issus de la même source. Tous les deux sont très proches l’un de l’autre, en tout cas plus proches entre eux qu’entre vous et nous. Vouloir venir nous rejoindre, ici, nous fait craindre de nous faire vivre le même sort de différence et de rejet, que vous faites vivre aux uns et aux autres. Nous aurons à vous accueillir si vous venez à notre conquête  à la même allure que vous investiriez dans le vivre ensemble planétaire : en dépensant les mêmes milliards pour la fraternité universelle. Comme vous dites dans votre quotidien : malgré votre CV très chargé( !), votre candidature, à venir chez nous, a retenu notre attention, mais nous n’envisageons pas de colocation pour l’instant.

Ce MARS : Message Accessible, Raisonnable et Sage a été traduit et adapté par Ahmed Khaouja et Ata-Ilah Khaouja.

(*) Extrait d’un projet de livre « A la Recherche de la Vie sur Terre » dont la publication est prévue en 2020. Voir plus de détails à ce sujet à la rubrique « Evènemen

Un commentaire

  1. EL FATIHI amina

    C’est un extrait qui mérite la lecture. Plein de sens et très touchant. A l’ère des conquêtes d’autres espaces on oublie le notre, on le dénature, on le détruit. l’homme d’aujourd’hui est loin très loin de la grandeur du premier Homo sapiens dans la protection de ce que Dieu nous a donné.
    Merci pour cet extrait.

Répondre à EL FATIHI amina Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

LTE.ma 2017 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH