Vendredi , 24 novembre 2017
Accueil » Innovation » Histoire des laboratoires d’innovation du groupe Orange – les Orange Labs-
Histoire des laboratoires d’innovation du groupe Orange – les Orange Labs-

Histoire des laboratoires d’innovation du groupe Orange – les Orange Labs-

Par Ahmed Khaouja* 

France Télécom Recherche et Développement (R et D) est devenu Orange Labs en 2007. Avant 2000, France Télécom R et D s’appelait le Centre National d’Etudes des Télécommunications (CNET). Le CNET, qui était par le passé un grand centre de recherche d’appui notamment au Ministère des Postes, du télégraphe et du téléphone (PTT) et aux différentes Ecoles d’Ingénieurs comme l’ENST de Paris (Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications). Le CNET lors de sa création entre les deux guerres était un organisme interministériel, impliquant d’autres ministères. Un décret signé par le Général de Gaule en 1945 conserve le caractère interministériel du CNET. Il a été dirigé pendant la période 1945 à 1953, par M.Henri Jannès, un ex responsable des télécommunications en Afrique du Nord. Mais à partir de 1953 la DGT (Direction Générale des Télécoms) du Ministère des PTT France a réussi à faire abandonner le caractère interministériel au CNET. Il devient ainsi une entité de la DGT, placé sous l’autorité du ministère des PTT. Il était dirigé par un ingénieur Général des Télécommunications appartenant à l’Administration des PTT. Il était nommé par décret pris en conseil des Ministres sur proposition du Ministère des PTT qui prenait le titre de Directeur du CNET.

img-conf-orange-innovation-prn-01

La première mission du CNET à l’époque était de rétablir un bon réseau de télécommunication. Son premier succès visible grand public en 1953 était la transmission en direct par voie hertzienne du couronnement de la reine d’Angleterre Elisabeth II. Le CNET a lancé sa première fusée, en 1957. Depuis 1957, des équipes du CNET ont développé des ordinateurs, des systèmes de commutation numériques et des réseaux de données. En 1970, le CNET a réalisé son premier système de commutation électronique temporelle et a entrepris les premières expériences de transmissions par fibre optique. Après 1985,  le CNET prépare l’arrivée des communications par l’image et la vidéo, le haut débit et les applications multimédia. Les années 80 ont été aussi marquées par les travaux du CNET sur la technologie ATM, l’holographie, le RNIS et la télévision haute définition. Donc France Télécom R et D qui s’appelait le Centre National d’Etudes des Télécommunications (CNET) qui était un grand centre de recherche d’appui au ministère de PTT est devenu Orange Lbs en 2007. Dans la continuité, Orange Labs aujourd’hui constitue un grand centre d’innovation très moderne, voir vidéo ci-après. Le réseau des Orange Labs regroupe actuellement plus de 5000 collaborateurs dont 3700 ingénieurs et chercheurs, dans 18 centres. Le centre de Chatillon regroupe à lui seul 1000 chercheurs et contribue à 90 % des innovations commercialisées par Orange. Les autres laboratoires de recherche sont distribués sur différentes régions de la France mais aussi à l’international : en Afrique, en Europe et aux USA. Orange Labs est l’entité en charge de l’innovation et de la recherche avec un budget avoisinant un milliard d’euros pour travailler actuellement autour de six grands projets : les villes intelligentes, le paiement mobile, l’agrégation de contenus, les connexions mobiles, les services et usages et l’intelligence artificielle.

(*) : Ahmed Khaouja a réalisé son mémoire sur la signalisation au CNET en 1981. Entre mai et juin 1993, l’Institut National des Télécoms (INPT) de Rabat l’avait envoyé pour un stage sur la technologie ATM, qu’il a passé entre le CNET de Paris et l’Ecole Sud Paris d’Evry.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

LTE.ma 2017 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH