lundi , 11 novembre 2019
Accueil » Innovation » Entretien avec Nourdine Bouyaakoub, Directeur Général du CE3M
Entretien avec Nourdine Bouyaakoub, Directeur Général du CE3M

Entretien avec Nourdine Bouyaakoub, Directeur Général du CE3M

Question 1, présenter le CE3M aux lecteurs LTE Magazine

Nourdine Bouyaakoub Directeur Général du CE3M

Le CE3M (Cluster ELECTRONIQUE-MECATRONIQUE et MECANIQUE du MAROC) a d’abord été une initiative privée d’industriels marocains opérants dans les secteurs de la sous-traitance électronique, qui ont voulu se structurer pour répondre aux attentes de donneurs d’ordres internationaux,

En effet, les donneurs d’ordres, cherchent : à réduire le panel de leurs fournisseurs, ils cherchent aussi des systèmes ou fonctions complètes, et aussi des partenaires qui font plus que la sous-traitance, à savoir : les achats, la logistique, la conception,

La réponse a été de créer en 2008, un réseau de 6 PME ayant des métiers complémentaires, structuré sous forme de GIE (Groupement d’Intérêt Economique),

Ce schéma de fonctionnement avait intéressé plusieurs donneurs d’ordres internationaux, notamment dans les secteurs de l’énergie, de l’industrie ferroviaire, des biens d’équipements industriels

Certain, ont transférés des capacités de production notamment, d’Europe et d’Amérique latine au Maroc. Cette stratégie avait permis aussi d’attirer des investisseurs étrangers pour compléter le panel des technologies du groupement ; dans les métiers de la tôlerie fine, mécanique de précision, la fonderie sous pression, la carte électronique, ….

Aujourd’hui, le CE3M, est passé de 6 à 20, à 50 et compte plus de 80 adhérents, dont une soixantaine de PME/PMI, 8 Universités & Ecoles d’ingénieurs, 5 Grandes Entreprises, 5 Associations professionnelles et deux centres techniques

Notre vocation est de fédérer et faire travailler ensemble ces entreprises sur des enjeux business, au service du développement de filières industrielles.

Question 2, Et sur le plan des réalisations, pourriez-vous nous citer quelques chiffres

Parmi les quelques réalisations, ces 3 dernières années, on peut citer

Sur le plan quantitatif :

  • Une trentaine de produits made in morocco, lancés sur le marché mondial (systèmes de conversion d’énergie, contrôle-commande dans la mobilité, la mobilité électrique, tricycles pour l’Afrique, Electronique médicale

  • Une vingtaine de start-ups accompagnés dans les secteurs : IOT, ENR, Electronique médicale, publicité interactive,

  • 2 plateformes de prototypage électronique, mécanique

  • Un centre d’essais, tests de qualification de produits

  • Un tech Center basé à l’Aéroport Med V, qui abrite certaines plateformes, avec un incubateur, centre de coworking, centre d’affaires

  • Plus de 30 de millions de DH de financement externe mobilisés pour les projets

Sur le plan qualitatif :

  • La contribution au développement technologique, par l’installation de technologies nouvelles (Tôlerie fine de précision, fonderie de précision, Ingénierie électronique, prototypage électro, préqualification)

  • Le référencement du pays auprès de nouveaux donneurs d’ordres étrangers (Amérique, Asie,…) 

Question 3 : Quelle est la place des start-ups, dans votre activité de soutien à l’innovation ?

Il faut rappeler, justement que parmi nos priorités pour les 3 années à venir, le renforcement des actions d’accompagnement des start-ups, et des TPME en général, à travers notre Tech Center en couvrant l’ensemble du process, de l’innovation

Sur ce point, la labellisation par la CCG et la possibilité qui est donnée au Cluster de pouvoir octroyer des financements aux start-ups et porteurs de projets, nous permettent de compléter notre offre, pour couvrir l’ensemble de la chaine de valeur de l’accompagnement des start-ups et porteurs de projets

Pour mémoire, l’offre de service du cluster aux start-ups et porteurs de projets,  à travers nos équipes et réseau d’experts, coachs, mentors, se décline en 3 point :

  • Soutien à l’innovation, par L’identification des technologies nécessaires à sa réalisation, Aide au montage du dossier de candidature, notamment pour soumission dans des appels à projets, Assistance à la gestion du projet,

  • Soutien au financement, Recherche du financement adapté, en fonction du projet, Nous accompagnons depuis 2 ans les projets matures (9 à10), sur la plus grande place de marché de l’électronique grand public, qui est le CES Las Vegas

  • Soutien au développement commercial, Organisation de la participation sur des salons de référence, internationaux.

  • Networking,et Rencontres avec des donneurs d’ordres nationaux, car nous sommes convaincus que le plus grand soutien qu’on peut apporter aux start-ups et porteurs de projets, c’est la commande, la commande d’un grand groupe, qui donne de la visibilité des perspectives aux porteurs de projets

Question 4 : Où en êtes-vous avec le 3ème appel à projets du CE3M destiné aux start-ups et porteurs de projets et qui a été prolongé au 15 octobre ?

Cet appel à projet cible les startups, les TPME, et les porteurs de projets parmi les doctorants et étudiants des grandes écoles d’ingénieur partenaires, pour

  • Aider à concrétiser des projets de création de startups

  • Faire émerger des projets collaboratifs innovants

  • Stimuler la créativité et l’innovation

Tous les domaines de la technologie et prioritairement les thématiques : Energie et Energie Renouvelable, Systèmes électroniques intégrés, électronique embarquée, mobilité et transport, etc.

Nous avons prolongé la durée, pour permettre à plusieurs candidats de concourir

Nous sommes en phase de récoltes des dossiers de candidature, qui seront soumis par le CE3M à un comité d’expert, choisis en fonction de leur compétence dans les domaines de projets reçus, et c’est ce comité qui procédera à la présélection des dossiers.

Les candidats, dont les dossiers ont été présélectionnés, seront convoqués pour présenter leurs projets devant le jury .

Nous avons essayé d’innover en apportant un service à valeur ajoutée pour les candidats retenus

Les projets retenus, bénéficieront de

  • L’accompagnement pour la réalisation du prototype,

  • Accompagnement à la réalisation du business modèle,

  • Accompagnement commercial,

Et les projets distingués seront exposés à Maroc Industrie Expo à Casablanca, et pourront être incubés chez nos partenaires

Question 5 : Les énergies renouvelables et la mobilité durable figurent parmi les domaines prioritaires que vous ciblez dans cet Appel à Projet. Est-ce que le niveau des projets soumis a été satisfaisant dans ce domaine. ?

Même s’il est très tôt de faire un bilan, mais je constate que les projets qui nous sont présentés, sont toujours innovants et en phase avec les tendances de l’innovation dans le secteur de l’électronique (les différentes applications aux énergies renouvelables, la réalité virtuelle augmentée, Smart Grid, et les objets connectés en général)

Par ailleurs, la création de la plateforme de prototypage par le CE3M, qui renforce l’écosystème de l’innovation à Casablanca, permettra l’émergence de vraies start-up, car le maillon faible dans la chaîne de valeur de l’innovation au Maroc, a toujours été, ces centres de prototypage pour faire franchir, aux projets, le stade d’idées vers le prototype, et l’industrialisation »

L’innovation que nous apportons est le coaching et accompagnement des candidats retenus, à réaliser les prototypes, donner vie à leur projet, réaliser le business modèle, et les intégrer dans la dynamique du réseau du Cluster. Ils profiteront d’un réseau déjà existant pour développer leurs activités et gagner des affaires :

Ils pourront tester, réajuster, valider leurs projets en bénéficiant de l’accompagnement de professionnels

D’ailleurs nous offrons la possibilité aux porteurs de projets retenus, de les exposer aux Salons Maroc Industrie Expo et Pollutech, prévus la fin du mois à Casablanca.

Question 6 : Est-ce que les chercheurs des universités et centres de recherche marocains vous alimentent en projets innovants et des projets de création de start-ups 

Oui, mais c’est en de ça de nos attentes, Il faut préciser que nous sommes positionnés sur le créneau de l’innovation orientée marché

Trop souvent, l’innovation dans certaines de nos universités tourne à vide : plus de 99% des brevets déposés par les chercheurs arrivent à expiration sans avoir généré aucune valeur économique.

C’est vrai que les centres de recherche ont des tiroirs remplis d’innovations, car la recherche académique au Maroc est de bon niveau, comme en témoigne les nombreuses consécrations à l’échelle mondiale. Mais il manque des porteurs de projets, des gens qui ont la culture des deux mondes, celui de la recherche et celui du business pour sortir ces innovations au monde économique. »© 2016 CODEV

La réalité de l’innovation au Maroc est prometteuse : outre un écosystème très dynamique, des solutions innovantes sont développées dans des laboratoires de recherche relativement équipés ; ce paysage est complété par des incubateurs pour start-ups et d’autres programmes de promotion de l’innovation et des solutions de financement qui sont en train d’être mises sur le marché.

Certes le nombre d’incubateurs qui se chiffre à une dizaine est insuffisant, si l’on le compare à la France qui compte près de 500 incubateurs et pas moins de 100 accélérateurs

Dans ce même registre et parallèlement aux appels à projet, nous avons initié un travail collaboratif avec certains partenaires académiques pour identifier le meilleur business model, pour inciter les jeunes scientifiques à amener le résultat de leur recherche du laboratoire jusqu’au marché ; pour donner à ces chercheurs entreprenants le coup de pouce dont ils ont besoin pour transformer avec succès leurs idées en produits commercialisables.

CE3M : Cluster ELECTRONIQUE-MECATRONIQUE et MECANIQUE du MAROC.

Son site riche est www.ce3m.ma

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*