Accueil » Régulation » Entretien avec M. Yasser Berrada, Président de l’Association Marocaine du Conseil et de l’Ingénierie
Entretien avec M. Yasser Berrada, Président de l’Association Marocaine du Conseil et de l’Ingénierie

Entretien avec M. Yasser Berrada, Président de l’Association Marocaine du Conseil et de l’Ingénierie

Entretien avec M. Yasser Berrada, Président de l’Association Marocaine du Conseil et de l’Ingénierie région du centre (AMCI) et Directeur Général de la société des études et de recherche pour le développement (SERD)

1-« FTTH tribune» : En tant que directeur, du bureau d’étude, comment vous traiter la partie télécom et particulièrement celle relative à la FTTH dans vos projets actuellement en attendant l’adoption des nouveaux textes télécoms qui sont en instance au parlement depuis fort longtemps ?

Yasser Berrada: Certes la prestation relative au FTTH reste récente, la plupart des donneurs d’ordre au MAROC continuent à avancer leurs projets en offrant un réseau traditionnel comprenant un câblage en cuivre. Eu égard aux avantages de la technologie FTTH tant sur l’aspect des couts par rapport à l’infrastructure RTC et de l’impact attendu quant à son développement dans le secteur de l’habitat, nous avons aussi entrepris une phase d’échange d’information et formation des équipes mis en place depuis la phase de conception et favoriser l’intégration des nouveaux concepts technologiques en l’absence d’accompagnement des donneurs d’ordre.

Par ailleurs, le processus de mener les études est similaire en approche quant à la menue des études relatives aux prestations d’édification des ouvrages dans le secteur de l’habitat.

Les études sont toujours menées suivant un processus qui permet de faire évoluer le projet depuis la conception jusqu’à l’élaboration des documents d’exécution en phase d’études et un suivi pendant la réalisation des travaux;  Le processus permet d’identifier, analyser, évaluer et traiter le programme projeté pour convenir une réalisation en fonction des  caractéristiques  escomptées  tout en tenant compte les règles et normes en vigueur.

En outre, la présence d’étude technique préalable, menée sur la base d’hypothèses concertées respectant les textes réglementaires et normes permet d’atteindre une solution d’installation qui offre les meilleurs compromis quant au choix des matériaux, en première étape, « Aspect Passif », puis en 2éme étape, le choix des équipements « Aspect Actif», à la charge des opérateurs tout en se référant aux concertations établis. Enfin, l’installation permet lors de la gestion de l’exploitation des fonctionnalités en rapport à l’évolution de la technologie et aux rendements escomptés.

Sans rappeler que pour les nouvelles technologies, l’interaction de l’ensemble des acteurs est établie depuis la programmation, enclenchée par le Maitre d’ouvrage et mobilise des règles d’usage entre les professionnels dont la Maitrise d’œuvre comprend l’ingénierie de programmation, Bureaux d’étude technique, Bureau de contrôle, laboratoires d’essais tout en se référant aux règles de l’Art  et les normes mis en application et en fonction des choix et technologies retenues.

Nous invitons à faire participer l’Ingénierie Nationale notamment dans la région du centre par les Bureaux d’études agréés suivant domaine de compétence, afin d’assurer au cadre bâti la sécurité, la stabilité, la solidité, le respect des règlements en vigueur, et des mesures destinées à la prévention des risques.

La FMCI (Fédération Marocaine du Conseil et de l’Ingénierie) regroupe en son sein un ensemble de bureaux d’études techniques, à travers le National, une population de cabinets dont 38% dans la région du centre représenté par l’A.M.C.I – Centre, (Association Marocaine du Conseil et de l’Ingénierie région du centre), œuvrant dans les Etudes Techniques, l’Expertise, le Conseil pour différents domaines d’activité et qui participe activement au développement de notre pays.

En effet, les études  à déposer pour avis auprès des services concernés, doivent être effectuées par des bureaux d’études techniques qui disposent des agréments suivant les domaines de compétences en référence au décret N° 2-98-984, organisant les bureaux d’études pour différentes disciplines.

La veille technologique est une étape importante qui implique les professionnels et identifie les consensus pour une émergence dans un marché inclusif, ainsi permet de suivre l’évolution en adoptant les règles de l’art.

2-« FTTH tribune» : Comment vous voyez le rôle des bureaux d’étude après l’adoption de nouveaux textes notamment télécoms dans le développement des télécoms de qualité avec moins des procédures plus rapides et plus souples.

Yasser Berrada Sans doute L’implication du Bureau d’étude agréé dans un projet favorise une responsabilisation des actes et offrira une qualité supplémentaire dans l’organisation de la réalisation du projet, tant en matière de respect de la réglementation, sécurité, gestion de délai, cout de réalisation, et conformité aux dossiers d’exécution.

L’adoption de nouveaux textes va surtout dynamiser le marché et il est utile de s’organiser en conséquence, le rôle du bureau d’étude dans le management du projet est matérialisé par une attestation de conformité quant aux dispositions retenues au dossier d’exécution.

3-« FTTH tribune» : Quel rôle vous voyez pour les syndics dans l’installation de la fibre optique par exemple dans les grands immeubles à Casablanca?

Yasser Berrada: L’évolution dans cette discipline est importante, il y aura forcément des solutions adaptées pour  chaque type d’utilisation, le recours aux bureaux d’études offrira des approches adaptés pour chaque projet, en retenant un consensus de partage d’infrastructure défini dans le cahier des charges et ainsi permettre l’aboutissement aux opérateurs privés qui s’occupent des servitudes jusqu’au logement.

4-« FTTH tribune» : La loi n°106-12 modifiant et complétant la loi n°18-00 relative au statut de copropriété des immeubles bâtis semble apporter un début de solution en proposant un titre foncier pour les parties indivisibles. Que pensez-vous ?

Yasser Berrada: C’est une phase importante pour la responsabilité des acteurs.

Dans ce cadre identifié, il est à signaler que l’installation de la technologie FTTH peut être atteinte par l’engagement du donneur d’ordre et son implication dans un processus respectant une démarche durable et responsable, initiée depuis l’accompagnement par une ingénierie pluridisciplinaire agréé et une entreprise spécialisée professionnelles, respectant les normes et règles de l’art.

Certes une définition du programme, traduite dans un cahier de charge, et intégrant une meilleure identification des contraintes, une analyse des besoins, ainsi que la proposition de la solution de base, permet une mise en œuvre de qualité, et l’atteinte de l’efficience escomptée à l’installation, en rapport au suivi de contrôle de conformité pendant les travaux de l’installation. Pendant la phase d’exploitation de l’équipement un suivi avec autocontrôle permet une maintenance plus avérée.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

LTE.ma 2017 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH