Samedi , 25 mai 2019
Accueil » Editorial

Editorial

Le 17 mai de chaque année, comme vous le savez, est la journée mondiale des Télécommunications et de l’Information. « Vers une réduction de l’écart de normalisation » est le thème retenu pour cette année par l’UIT, Union Internationale des Télécommunications, qui est, rappelons-le, l’organisme spécialisé des télécoms au sein de l’ONU. L’objectif du choix de ce thème est de sensibiliser les acteurs concernés, particulièrement ceux des pays en voie de développement, sur l’importance de la maîtrise des normes. Le thème a pour objectif, principalement, de concevoir des spécifications techniques afin de faciliter le travail des régulateurs télécoms dans le cadre du régime des agréments. L’article relatif à ce thème traitera, de la fracture de la normalisation, son début dans les télécoms au XXème siècle, le rôle de l’UIT au fil des temps en la matière et les différents enjeux présents et à venir de cette normalisation. Actuellement, la maîtrise de la normalisation est synonyme de puissance étatique et de souveraineté, et par conséquent, nous assistons, aujourd’hui, au déplacement des centres de pouvoir des normes technologiques internationales de l’occident vers l’Asie ! LTE magazine a saisi l’opportunité de ce thème pour s’entretenir avec Mr Chaesub Lee, Directeur d’UIT-T, qui vient d’être brillamment réélu à la conférence plénipotentiaire de l’UIT de Dubaï en novembre 2018, et qui a détaillé l’importance du thème et les raisons du choix du sujet de cette journée.

Afin d’enrichir la contribution précédente, je traiterai « La réduction de la fracture de normalisation télécom une nécessité », et Abdelaziz DAOUD, Expert ONUDI, détaillera « Le brevet d’intervention ». Bien évidemment, le brevet est différent de la norme tel qu’évoquée dans notre dossier,  puisqu’elle peut être brevetée au sein d’un même pays ou au niveau international.  Enfin « Pourquoi des normes pour le secteur des Télécommunications » sera la contribution de M. Gregory DOMOND Ingénieur à PromoTIC.

ltefooter

Comme annoncé dans notre dernier LTE magazine, nous revenons dans le présent numéro sur les travaux du 5ème symposium de la fibre optique et des bâtiments connectés, tenu à Casa le 23 avril 2019. Durant ce rendez-vous annuel et incontournable de la fibre optique, nous avons présenté les apports de la nouvelle loi 121-12, adoptée le 18 février de cette année, relative aux télécoms et au développement de la FTTH au Maroc.

Des échanges de cette remarquable journée, ressort l’importance que prend la fibre optique et sa progression qui s’impose dans tous les domaines. En effet, il est évident que le très haut débit est nécessaire à la compétitivité et à l’attractivité économique du Maroc. Il est même vu comme un levier, notamment pour la valorisation des villes dites intelligentes, puisqu’à travers la fibre optique, le très haut débit permet, aux particuliers et aux entreprises, d’accéder à de nouveaux services qu’il est impossible d’atteindre via les technologies basées sur le cuivre.

Dans la même télécom, une synthèse de l’application de la technologie des satellites à l’agriculture, restituera le voyage en chine, que Le magazine LTE a eu l’occasion d’effectuer récemment, plus précisément, la visite d’un centre de recherche agricole à Pékin. Lors de cette rencontre, les responsables de l’établissement nous ont permis de constater l’ensemble de la chaîne, depuis la sélection des graines sur Terre jusqu’à leur replantation après le retour de leur séjour dans l’espace. Les graines « spatiales » produisent, ainsi, des variétés de plantes extrêmement fertiles lorsqu’elles sont replantées dans le sol chinois, sans aucun risque comparable aux cultures génétiquement modifiées, comme le précise les chercheurs

Dans la « tribune libre », nous vous proposons deux contributions : « Mort numérique ou éternité virtuelle : que deviennent vos données après la mort ? », sera celle Mr. Ndiaye Mbaye, membre du conseil national pour le numérique du Sénégal. La deuxième, intitulée : « Les Tics et les préjugés : de l’humain à Powehi » d’Ata-Ilah Khaouja. Et bien évidemment d’autres thèmes sont abordés dans les autres rubriques (évènements, médiathèque…).  Dans notre prochain numéro, qui marquera la 25ème édition, et qui coïncidera avec le quatrième anniversaire de LTE magazine, nous traiterons de l’intelligence artificielle et de sa régulation. Nous aborderons, également, les enjeux économiques et réglementaires de l’intelligence artificielle. Par Ahmed Khaouja

Capture d’écran 2019-04-30 à 10.13.56 AM

Ahmed KHAOUJA centre de recherche « lanceur de graines en orbite » Pékin 2017.

2 commentaires

  1. Votre site revue très bien
    Vincent

  2. Bravo à toute l’équipe de Lte magazine. Il serait peut être opportun d’adresser la place du consommateur dans le secteur des télécommunications en menant une comparaison entre maroc et pays développés.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

LTE.ma 2019 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH