Mardi , 21 novembre 2017
Accueil » tics-Audiovisuel » Bilan du congrès des mobiles de Barcelone 2017
Bilan du congrès des mobiles de Barcelone 2017

Bilan du congrès des mobiles de Barcelone 2017

Le Congrès annuel et mondial des mobiles a eu lieu à Barcelone du 27 février au 2 mars 2017. Parmi les grands évènements du MWC17, notons: l’Internet des objets (IoT), la robotique, les drones, les applications du Big Data et la réalité virtuelle. Quant à la 5G, même si la Corée du Sud maintient sa promesse de la faire fonctionner aux jeux olympiques de 2018, plusieurs acteurs présents à Barcelone ont affirmé que, réellement, les premiers réseaux de cette cinquième génération ne seront opérationnels qu’après 2020, et ce pour des raisons liées à des problèmes de normalisation qui persistent encore. Les opérateurs télécoms cherchent de plus en plus à commercialiser les applications du Cloud et du Big Data. D’ailleurs, plusieurs applications y ont été exposées, en particulier celles de l’entreprise Eastwind ainsi que celles d’orange France, laquelle a conçu un outil analytique,  à partir des données issues de la signalisation et des billing des opérateurs télécoms, dans le but, par exemple, de mieux cibler leurs publicités, permettant ainsi de concevoir plusieurs substituts commercialisables aux différents secteurs comme celui du tourisme ou aux entreprises.IMG_0749

Aussi, les opérateurs télécoms essayent  de ne pas rater le virage concernant le domaine de l’internet des objets connectés, soit directement, à travers leurs réseaux existants, ou, en s’associant avec les nouveaux acteurs comme Sigfox ou LoRa. Dans les débats auxquels a participé Lte Magazine, ont été évoqués le nouveau standard Narrow Band IoT, le LTE M1 et M2, adopté au niveau du 3GPP et  qui vise à donner du pouvoir aux opérateurs télécoms sur le domaine des IoT. L’avantage de ce nouveau standard  réside dans son implémentation future dans les réseaux déjà fonctionnels, tels que ceux de la  4G, tout en utilisant une faible bande passante. En attendant, des opérateurs nés de la révolution des IoT, comme  Sigfox et LoRa, continuent à s’installer un peu partout dans le monde. Pour ces derniers comme Sigfox, d’autres types de réseaux sont nécessaires pour les IoT, car les réseaux classiques ont été conçus pour les humains et non pour les objets. Pour Téléfonica, opérateur notamment présent en Amérique Latine, l’avenir des IoT est dans l’alliance entre les opérateurs télécoms et ces nouveaux acteurs comme Sigfox.

Quant à la réalité virtuelle, qui permet aux usagers des smartphones menus de casques dédiés de visualiser une réalité virtuelle dite en 360 degrés, l’innovation attendue n’a pas été au rendez-vous, puisqu’on a eu l’impression d’être dans du déjà-vu. Lte magazine a constaté l’impression générale suivante : les casques sont magiques mais ils constituent  des outils un peu encombrants pour des usagers un peu pressés. De ce fait, les espoirs placés dans les montres et les casques visualisant la réalité virtuelle ne semblent pas constituer de vrais relais de croissance pour le monde des télécoms. Les constructeurs automobiles, venus pour dévoiler leurs dernières avancées réalisées dans les voitures connectées et autonomes, ont été également très remarqués au congrès de Barcelone.

Plusieurs stands ont été aussi consacrés aux différents robots, domotiques ou ceux utilisés dans l’industrie. Les applications de l’intelligence artificielle, qui ont été bien présentes au  salon de Las Vegas (USA) tenu du 5 au 8 janvier 2017, et qui l’ont été également à Barcelone, commencent à susciter des débats au sein des politiques, des économistes et de grands penseurs. Face à ces évolutions technologiques, certains politiques commencent déjà à réfléchir à l’instauration d’un revenu universel à tous les citoyens. D’autres proposent d’assujettir les robots aux charges sociales de manière proportionnées au nombre d’emplois salariés remplacés! Si les robots semblent remplacer les qualifications classiques, les systèmes experts, à base d’intelligence artificielle, semblent attaquer les métiers, dits supérieurs, telles certaines professions libérales comme les médecins ou  avocats. Au Japon, pays le plus engagé mondialement dans l’aventure des robots, dans un hôtel ouvert récemment au public à Nagasaki, toutes les tâches de l’hôtel ont été entièrement robotisées. Du côté des penseurs, Pierre Beckouche  dans son livre « la révolution numérique est-elle un tournant anthropologique? », paru chez Gallimard, affirme que la 4ème révolution constitue un véritable tournant anthropologique après les trois autres révolutions déjà vécues et que la frontière va se brouiller de plus en plus entre l’homme et la machine. Par contre le médecin Guy Vallancien affirme, dans un article paru dans la Revue Française, « le Débat », que l’intelligence artificielle ne sera réellement inquiétante que le jour où les robots  riront spontanément dans un spectacle de clowns !

Quant aux drones, plusieurs produits nouveaux ont été exposés dans les différents stands : des drones, ayant la capacité d’agir vite en lançant les bouées de sauvetage, visant à remplacer les maîtres-nageurs dans les plages ou les drones qui remplacent la Poste classique pour la livraison les divers paquets à domicile y compris les repas.

Dans le domaine de la régulation télécom, les thèmes classiques sont en train d’être bouleversés par ces différentes évolutions technologiques. Dans le domaine lié à la protection des personnes face à l’internet, certains opérateurs ont présenté des applications permettant aux abonnés de connaitre préalablement les risques encourus dans le cadre de leur navigation sur la toile. Parmi ces produits on mentionne l’application, dite « badge de confiance », qui était exposé au stand d’Orange international qu’on peut visualiser grâce au lien : https://www.youtube.com/watch?v=utvMetCcjBg&feature=youtu.be.IMG_0634

Notons enfin que Google, Facebook et Microsoft n’étaient pas présents à l’édition de 2017 du MWC. Ces derniers ne seraient certainement pas contents de la décision prise récemment consistant à placer à la tête du FCC,  régulateur américain des télécoms, un opposant de la neutralité du Net.

Dans le compte rendu dit d’étonnement, on informera les lecteurs de Lte magazine des points forts du congrès de Barcelone. Ce rapport s’est inspiré de la méthode japonaise qui, dans toute activité nécessitant la rédaction d’une synthèse,  joint à tout contenu de fond un autre sur les points qui ont étonné le participant !  Souvent, on apprend plus du rapport d’étonnement que de celui de fond !

Enfin le prochain congrès des mobiles aura lieu toujours à Barcelone du 26 février au 1 mars 2018 !

Par Ahmed Khaouja

Un commentaire

  1. Bousselham Kharbouch

    C’est un très bon résumé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

LTE.ma 2017 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH